Kadhafi mort, Kadhafi en fuite? (libye kadhafi 2011)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kadhafi mort, Kadhafi en fuite? (libye kadhafi 2011)

Message par Admin le Ven 26 Aoû - 6:39

Kadhafi mort, Kadhafi en fuite? (libye kadhafi 2011)

Kadhafi mort, Kadhafi en fuite? C'est le propre des guerres civiles modernes que de charrier des informations contradictoires.

Six mois après l’intervention militaire occidentale sous mandat de l’Onu, les insurgés ont gagné en Libye. Mais que devient le colonel Kadhafi ? S’est-il donné la mort comme il l’avait annoncé au début des combats ? Ou bien se terre-t-il dans un trou à rats, comme Saddam Hussein, quelque part dans la banlieue de Tripoli ? Enfin, a-t-il préparé un ultime massacre contre son peuple pour accompagner sa fin?
Une photo truquée de son cadavre

Sur la photo, il a le visage tuméfié, les yeux vitreux, son abondante chevelure de rocker déjanté est en bataille, du sang coule de sa bouche. Kadhafi, le «Guide de la grande révolution de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste», titre généralement raccourci en «frère guide» est-il bien mort ? Sur le net, le cliché de sa dépouille circule et il est plus que probable qu’il s’agit d’un truquage assez réussi. Comme en mai dernier pour Oussama Ben Laden, juste après qu’un commando américain avait tué au Pakistan le terroriste le plus recherché de la planète.
Contradictoire, l’information flotte incertaine

En fait, le guide serait toujours vivant ce mercredi 24 août. Pourtant, depuis lundi, date de l’assaut des rebelles du Comité national de transition (CNT) sur Tripoli, des nouvelles contradictoires circulent sur Twitter et à la télévision. Tout commence vers 23h quand un journaliste syrien lance la nouvelle : «Kadhafi est mort !». Mais deux heures plus tard, le dictateur libyen apparaît brièvement sur la chaîne Al-Jazeera pour rassurer ses fidèles. Est-ce du direct ?

S’il est vivant, peut-être est-il en fuite ? Certains le disent dans un avion en partance pour l’Algérie, d’autres le verraient bien au Vénézuéla chez son ami Hugo Chavez. Pas du tout : mardi 23, la très sérieuse agence Reuters lance cette nouvelle sensationnelle : «Kadhafi est arrêté !» Vérification faite, il s’agirait de son fils. Et finalement, de personne car ce dernier apparaît bientôt, devant les caméras d’une télévision occidentale pour démentir par sa simple présence son interpellation.

Ultime provocation ou mise en scène ? Le dirigeant libyen affirme dans un message audio diffusé mercredi matin par la chaîne syrienne Arrai. «Je me suis promené incognito, sans que les gens me voient, et j'ai vu des jeunes prêts à défendre leur ville».

L’information qui flotte, qui soudain, se tarit puis jaillit de nouveau, à la fois vérifiée et incertaine, c’est la maladie des révolutions. À la vitesse de l’éclair, par le biais des technologies modernes, on apprend tout et son contraire, au rythme cahotique des retraites et des assauts, mais aussi de la guerre psychologique que se livrent les insurgés et les derniers partisans du «guide». Alors, qu’en est-il vraiment de Mouammar Kadhafi ? À défaut de connaître son présent, on peut imaginer son futur en examinant son passé.
«Il va se suicider comme Hitler à Berlin»

Le 24 février 2010, l’Agence France-Presse rend compte de cette prédiction lancée par Moustapha Abdel Jalil, le ministre libyen de la Justice démissionnaire, dans une interview au journal suédois Expressen. «Les jours de Kadhafi sont comptés», dit-il en ajoutant : « J'ai vu le diable en lui». Le tyran sanguinaire qui a «commandité l'attentat contre un Boeing 747 de la Pan Am au-dessus de Lockerbie en Ecosse» (en 1988, faisant 270 morts) «va se suicider comme Hitler à Berlin».

Le 14 juillet dernier, Mikhaïl Marguelov, émissaire du Kremlin à Tripoli affirme dans un entretien publié par le quotidien Izvestia : «Le Premier ministre libyen m’a dit à Tripoli «Si les rebelles prennent la ville, nous la couvrirons de missiles et la ferons sauter », « Je pense que le régime de Kadhafi a bien un plan suicidaire de ce genre». Sauf que ce mercredi 24 août, Tripoli est tombée et seules deux bombes ont été larguées par les derniers partisans de Kadhafi sur son quartier général investi par les rebelles. Les observateurs notent des tirs de snipers et quelques échauffourées.
Un personnage à la fois fou sanguinaire et intelligent

On parle de 400 morts rien que pour la prise de Tripoli. Et de dizaines de milliers d’autres depuis qu’en février dernier, les premiers insurgés se sont emparés de Benghazi. Mais Mouammar Kadhafi n’en a cure, disent ceux qui le connaissent bien. C’est «un fou sanguinaire» qui a mâté ses opposants en les liquidant, le commanditaire de nombreux attentats qui a tenté, dans les années 2000, de se forger une image plus acceptable par l’Occident, histoire de rompre l’embargo américain qui frappait son pays. Mais «il n’a pas changé». «C’est un antisocial psychopatique avec un comportement paranoïde», dit de lui Pascal de Sutter, expert en psychologie politique et auteur de Ces fous qui nous gouvernent (éditions Arènes). «Il n’a aucune valeur morale, la souffrance d’autrui ne le touche pas. Il a une idée très élevée de lui-même. Il a des formes de délire et a été soigné pour sa schizophrénie».
Il réussit à se faitre inviter en France

Intelligent cependant, le colonel Kadhafi l’a été suffisamment pour se faire inviter en France en 2007 et pour déployer sa tente de bédouin à deux pas de l’Élysée. Il avait fait miroiter à Nicolas Sarkozy l’achat des avions français Rafale et des contrats commerciaux pour une valeur globale de 10 milliards d’euros qui n’ont jamais été confirmés.

Pour autant, quand le 23 février dernier, il prend la parole à la télévision libyenne pour mobiliser ses troupes contre les rebelles, il apparaît comme un fou, au discours fleuve, décousu et haineux à l’égard de ceux qui osent s’en prendre au «guide choisi par Dieu» : « Je vais tout brûler! Vous allez le regretter ! Mais vous êtes qui, vous, qui lancez des pierres? Il est l’heure de se battre contre ces manifestants ! Nous n’allons pas nous replier, nous allons aller de l’avant pour remporter la victoire. Révolution, Révolution, jusqu‘à la victoire! ».

Christian Mallard, de France 3, ce jour-là, prend ses menaces au sérieux : «Vous savez, Kadhafi est imprévisible, incohérent. L’un de ses ambassadeurs m’a dit un jour, je le cite : «vous savez, il s’adonne à la prise de certains produits qui font qu’il n’est lucide que quelques heures par jour. N’oublions pas que c’est un despote sanguinaire qui, depuis son accession au pouvoir il y a 42 ans s’est toujours imposé par la peur et la répression».

Maintenant que tout est perdu pour lui, va-t-il avoir le courage d’en finir comme il l’avait annoncé ou commettre un massacre dans un de ces retournements de situation dont il a le secret ? Car il est sans doute plus facile de tuer les autres que de se suicider.


Admin
Admin


Points : 2849
Réputation : 14
Date d'inscription : 18/07/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum